Dégustation

Publié le par Marionpla

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ, mais aussi au château des Carrasses à Quarante, lors de la manifestation « Millésimes en Languedoc ». Pour voir la vidéo réalisée avec Marion, CLIQUEZ ICI.

Saint-Chinian rosé « le Petit Bonheur » 2011
50 % de cinsault, le solde à parts égales de syrah et grenache, le tout en pressurage direct s’il vous plait ! Un élevage de 6 mois en cuves acier émaillé. D’une couleur rose franc, le nez part sur les fruits rouges, la fraise des bois, la fraîcheur du framboisier. La bouche a une attaque vive, un joli fruit, une vinosité naturelle, de la moelle et de la longueur. C’est très bon.

Il est des rosés anémiques, pâles, absents, fluets, soi-disant « fins »… Ici, on a du fruit, de la moelle, du jus, du vin, de jolis parfums de fraise, et pourtant aucune lourdeur, aucun brûlant, que du bonheur… Il porte bien son nom ce sacré rosé !

Saint-Chinian « Tradition » 2009
nez réservé, qui s’ouvre après aération : prune, minéral (graphite), garrigue (léger). Bouche à l’attaque vineuse, belle expression d’ensemble avec un tanin de raisin qui va conduire la bouche jusqu’en finale. On y retrouve alors le fruit frais, mûre et myrtille, long. Plus affable que ma précédente dégustation au printemps, il se livre de mieux en mieux.

Saint-Chinian rouge « Conviction Intime » 2009
grenache et syrah à parts égales, vendangés à la main, et élevés deux ans en cuves béton. Le nez est gourmand, du fruit rouge et noir à profusion, de la mûre, du floral, de la complexité mêlée à de la gourmandise, des épices douces. La bouche est ronde, gourmande, un tanin soyeux et souple, une belle trame acide, c’est rond mais avec des angles là où il faut ! bonne longueur, du bonheur en-dessous de 9 € !

« Conviction Intime », avec son jus pur et intense, et son long élevage, n’est pas taillé pour une garde séculaire, mais pour un plaisir de demi-fond. Ca fait partie toutefois des très beaux rapports qualité-prix-plaisir du Languedoc.

Commenter cet article